Les quatre vérités sur la monnaie que tout citoyen devrait connaitre

Comme le soulignait justement le regretté Bernard Marris, l’argent devrait, comme l’air que nous respirons, être un bien commun.

Bien sûr, nous en sommes loin et il nous parait donc utile de rappeler que :

  1. — La monnaie qui circule ne repose sur aucune garantie matérielle, l’étalon or ayant été abandonné en 1937 par la France et en 1971 par les USA.
  2. — Seul l’argent liquide (pièces et billets) est créé par la Banque Centrale. Mais il ne représente que 5 % de la monnaie en circulation.
  3. — Les 95 % restant sont créés « ex-nihilo », c’est-à-dire à partir de rien, uniquement par les banques privées, lorsque l’on contracte un emprunt. Ce n’est donc pas, contrairement à une idée répandue, de la monnaie épargnée ou déposée par d’autres que vous prête le banquier.
  4. — Au fur et à mesure que le client rembourse son emprunt, sa dette, diminue jusqu’à s’annuler. L’argent qui avait été créé par le banquier privé est détruit. Il n’existe donc plus et il faut donc trouver de nouveaux emprunteurs si l’on souhaite que de la monnaie puisse faciliter les échanges. On comprendra ainsi que pour que le système continue de fonctionner, il faut consommer toujours plus.

 

Pour en savoir plus sur la création monétaire et les banques centrales :

Et pour réviser les bases de la création monétaires :

Avatar photo

Soslibertés

Qui sommes nous ?

S'abonner à la
lettre d'infos
Edit Template
S'abonner à la
lettre d'infos