Censurer au nom de la démocratie

Depuis le Patriot Act, au nom de la sécurité nationale, les attaques contre les libertés fondamentales n’ont jamais été aussi nombreuses, en particulier durant les années Covid.

L’analyste Mike Benz détaille comment les réseaux sociaux ont été instrumentalisés contre la liberté d’expression partout en occident. « Ce que je décris est un régime militaire, dit Mike Benz. C’est l’inversion de la démocratie. »

Avatar photo

Soslibertés

Qui sommes nous ?

S'abonner à la
lettre d'infos
Edit Template
S'abonner à la lettre d'infos