Guerre contre les populations

Sommes-nous en guerre ? Êtes-vous en guerre ? Prenons un instant pour réfléchir et répondez à la question. Selon vous, à cet instant, êtes-vous en guerre ? La plupart de nous vont évidemment répondre NON. À moins d’être en conflit armé avec son patron, ou si vous vivez en Palestine, en Ukraine, au Yémen ou en Syrie…, vous me répondrez probablement que non.

Nous n’avons aucune bombe qui tombe sur nos toits, aucun soldat armé jusqu’aux dents n’arpente les rues de nos villages ou de nos quartiers, nous n’avez pas besoin de rejoindre un abri à chaque avion qui passe, et les sirènes ne sonnent que le premier mercredi du mois. Pourtant, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous, car nous sommes bel et bien en guerre, mais malheureusement, la majorité l’ignore totalement.

Nous ignorons que des individus cherchent à nous nuire, et c’est parfaitement normal, puisque c’est justement le propre de cette guerre. Nous sommes dans une guerre de perception, qui se veut discrète, raffinée, et qui ne se mène non pas sur un champ de bataille, mais dans nos esprits.

Aujourd’hui, Yann va se plier à un exercice ambitieux, qui est de nous expliquer ce qu’est la guerre de 5ème génération et ses techniques de manipulation psychologique. Il va exploiter comme sujet d’étude la désastreuse expérience que nous avons vécue ces 4 dernières années avec la pandémie du COVID. Et vous allez vite comprendre pourquoi vous devez considérer que nous sommes loin de vivre en paix comme on espérait l’imaginer, c’est une guerre contre les peuples, une guerre à mort !

Yann est psychologue du travail et des organisations diplômé d’État. Il avait décidé il y a quelques années de changer totalement de vie, et de construire à côté de cette société décadente. Mais en 2020, c’est un nouveau changement, en voyant les enfants masqués a l’école, il a décidé de remettre les gants et de remonter sur le ring.

Il ne pouvait pas accepter cette maltraitance, même cette torture pratiquée sur des gamins et plus généralement sur toute la société. Au vu de sa formation et de ses compétences, il a très rapidement vu que la « gestion de la crise » était un produit d’ingénierie en psychologie sociale. Il nous propose donc ce soir un cours de contre-ingénierie en psychologie sociale pour mieux comprendre les rouages et les stratégies mise en place pour mener un peuple à la baguette.

Avatar photo

Soslibertés

Qui sommes nous ?

S'abonner à la
lettre d'infos
Edit Template
S'abonner à la lettre d'infos